Dernier au revoir à Etosha et surprise au point d’eau

Parc national d’Etosha à Outjo (Centre-nord de la Namibie) – Jour 12

Avant d’aborder les observations de notre dernière journée dans le parc national d’Etosha, je voulais vous raconter ce qui s’est passé au point d’eau hier soir puisque c’était tout à fait mémorable. Au coucher du soleil, plusieurs animaux (ex. girafes, springboks, oryx, oiseaux) se sont regroupés au point d’eau comme à l’habitude, mais cette fois-ci, soudainement, tout est devenu calme. Puis, tous les animaux se sont mis à galoper et bondir pour se sauver. Et nous avons compris pourquoi : pas moins de cinq lionnes s’approchaient subrepticement. Après plusieurs minutes de leur monopole, les girafes étaient manifestement contrariées d’être privées d’eau et voulaient, elles aussi, s’abreuver. S’en est suivie une longue pourchasse lionnes/girafes, tel que capturé par Pat ci-dessous. Nous n’avons finalement pas su comment l’histoire s’est terminée (il fallait aller souper). Toutefois, compte tenu de l’entêtement et de la ténacité des girafes, elles ont probablement réussi à boire une gorgée ou deux…

DSC_2620_editedS
Girafe entêtée, félin ennuyé

Au matin, c’est le cœur gros que nous avons entamé notre dernière journée à Etosha. Il faisait très chaud (environ 35-36 degrés Celcius en après-midi, et c’est de début du printemps ici!), et plusieurs animaux trouvaient refuge sous des arbres, comme ces springboks.

DSC_2906S
Que calor!

Nous avons aussi aperçu plusieurs exemplaires de mon animal favori du voyage : le GNOU (wildebeest, en anglais)! Sans avoir le pelage le plus attrayant, pour moi, c’est le nez qui fait tout! Aussi, ils ont toujours l’air « couettés » et ça m’attendri (j’ai une envie irrésistible de les brosser).

DSC_1543_edited
Mon préféré, le gnou

En fin d’après-midi, nous avons tranquillement entamé notre retour vers la capitale, où nous nous sommes arrêtés pour la nuit à Sasa Safari Camp. Il s’agit d’une splendide propriété à Outjo, où les hôtes sont charmants et la nourriture délicieuse. Bien que le sommeil n’était pas optimal (il faisait vraiment chaud hier et les babouins nous ont réveillé en criant) l’hospitalité de l’endroit (incluant quatre chiens et deux chats) a compensé pour nos quelques cernes.

“Au revoir Etosha, it was a blast!” – Pat (referring to our last moments in the park)

-Isa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s