Scopello, des tomates fraîches et une randonnée

Mise en garde: J’ai toujours intensément voulu visiter l’Italie, non seulement pour ses paysages ébahissants, mais pour la gastronomie. Cette année – pour la 2e année consécutive où nous publions des billets “en direct” de notre voyage – j’ai voulu consacrer une partie de mon texte aux différents plats que nous avons dégustés. C’est pourquoi vous trouverez quelques photos d’Isa (prise de son cellulaire) aux côtés des photos artistiques de Pat. Bonne lecture 🙂

Jours 1 & 2: Palermo à Scopello

Nous sommes arrivés sans grandes embûches en Sicile, et quelques minutes après avoir pris possession de notre voiture de location (Opel Mokka), Pat se faufilait déjà dans les petites routes sinueuses tel un natif de la Sicile. La petite portion de route qui mène à notre modeste villa nous a étrangement rappelé les routes de gravier de la Namibie mais en plus escarpé, et arrivés à bon port, la vue panoramique du golf de Castellammare était à couper le souffle.

Castellammare Gulf
Castellammare Gulf

Nous avons ensuite exploré Scopello, un tout petit village perché à quelques mètres au-dessus du littoral. Il consiste essentiellement en une esplanade, quelques ruelles pavées, et une cour intérieure où on trouve plusieurs petits bars et trattorie. Nous avons aussi trouvé un petit bijou pour l’apéro : Bellevue Il giardino di Scopello. Pat a commandé un spritz au limoncello, et contre toute attente de ma part, il était délicieux (pour ceux qui ne savent pas, j’ai une aversion pour cet horrible agrume acide qui se faufile partout le citron). Pour souper, nous avons mangé une pizza (chaque, naturalmente), et j’ai été complètement renversée par le goût des tomates fraîches qui garnissaient la mienne. Elles avaient, à mon avis, atteint l’équilibre parfait entre le sucre et l’acidité : un chef d’œuvre – et c’était seulement le premier souper. En dessert, gelato à la pistache (produite en Sicile) et au chocolat noir fondant : un mix PAR-FAIT.

Le lendemain, nous sommes allés gravir un sentier côtier dans la Riserva Naturale dello Zingaro, la toute première réserve naturelle établie en Sicile (1980). Une grimpe d’environ 2h30 (incluant de MULTIPLES arrêts photos) nous a permis de trouver une petite plage de rêve (cala Marinella), mais surtout, d’apprécier les vues saisissantes que ce sentier à flanc de montage nous offre.

-“Rules are made to be bent” – Pat (while Isa was panicking after we had parked the car in a closed parking lot and he then ignored and jumped a gate to go get a specific photograph of the coastline in Scopello)

Ce soir, nous retournerons prendre l’apéro et ensuite souper à Scopello (PASTA PER FAVORE)

-Isa & Pat

6 thoughts on “Scopello, des tomates fraîches et une randonnée

  1. Lupien, Jocelyne

    C’est formidable ce compte rendu! Ajoutez-y donc quelques images….à moins que mon petit IPhone ne me permette pas de voir celles que vous avez mis?
    Bises chers voyageurs❤️👍😀

    Jocelyne Lupien, professeure-associée
    Département d’histoire de l’art
    UQAM

    ________________________________________

    Like

  2. Lupien, Jocelyne

    Oh wow! Je viens de voir les magnifiques photos! Scuzi!!!!
    Jocelyne Lupien, professeure-associée
    Département d’histoire de l’art
    UQAM

    ________________________________________

    Liked by 1 person

  3. Pingback: Le meilleur souper, Segesta et on explore une nouvelle ville : Trapani – Pat & Isa Travel

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s