Faraglioni di Scopello et une plage – aussi : il pleut donc on parle de bouffe

Jour 3 : Scopello et environs

À la suite du dernier billet, nous sommes retournés prendre l’apéro au Bellevue Il giardino di Scopello. Ayant été inspirée par Pat lors de notre première visite, j’ai essayé une alternative au spritz typique : le Hugo spritz. Il s’agit d’un cocktail léger et rafraîchissant, dont l’origine est l’Italie du Nord (tout près de la frontière de l’Autriche où les baies de sureau y prospèrent durant l’été). Car en effet, la recette consiste en une base typique de prosecco + eau pétillante, mais à laquelle on ajoute une liqueur de sureau et de la menthe. C’était franchement bon et j’ai trouvé une recette similaire ici.

Hugo spritz
Hugo spritz (à droite)

Pour le souper, nous sommes arrêtés au Bar Nettuno, bien installé tout au fond de la terrasse de la petite cour intérieure de la ville de Scopello. J’ai goûté à mon premier arancino siciliano, qui était farci d’un ragoût à la viande (voir photo). C’était un MONSTRE d’arancino de la taille d’une grosse orange, et j’ai compris qu’il fallait croquer dedans direct de par le fait qu’il n’était pas accompagné d’ustensiles.

Pat, pour sa part, a commencé par un pane à l’olive, tomates, mozzarella et anchois, et digne des touristes que nous sommes, nous n’avions pas compris qu’il s’agissait d’UN MÉGA SANDWICH. Il était, cependant, délicieux et fondait dans la bouche. Au final, nous n’étions pas déçus que notre serveur, par mégarde, ne nous apporte qu’un seul des deux plats de pâtes que nous avions commandés (i.e. Busiata con ragù di tonno alla puttanesca). Verdict final : le souper était bon, mais nous avons, tous les deux, préféré notre pizza d’hier.

Le lendemain, avant que la pluie ne s’abatte sur nous : petite marche vers Faraglioni di Scopello (voir la photo de Pat dans la colonne de droite ou sur son Instagram) suivie d’une visite au tout petit et frêle castello di Baida avec mon chauffeur privé. Ensuite, nous avons marché tranquillement le long de la plage de San Vito Lo Capo avant qu’un brève pluie diluvienne nous rappelle à la maison.

“Nope” – Pat’s answer to Isa’s query asking if he was stressed while driving narrow winding roads in the mountains during a torrential downpour.

Ce soir, nous irons déguster des fruits de mer à La Tavernetta, pour notre tout dernier souper à Scopello.

-Isa & Pat

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s