Les ruines d’une colonie grecque et une visite au vignoble

Jour 6 : Trapani & Marsala

Ce matin, nous avons visité d’immenses ruines d’une ancienne colonie grecque, Selinunte. Durant de nombreuses batailles sanglantes opposant diverses puissances luttant pour le contrôle de la Sicile, Selinunte a été complètement détruite*. Aujourd’hui subsiste à cette époque une collection de temples répartis sur deux sites.

*à noter que je tire mes informations de diverses sources, mais principalement de l’excellent guide touristique de Rick Steves (Sicile, édition 2019).

On trouve notamment, à Selinunte, un immense temple qui semble remarquablement intact. Cependant, il a été reconstruit (ce qui est complètement impensable selon plusieurs archéologues contemporains car la reconstruction peut changer l’interprétation qui est faite d’un site).

Une marche d’une trentaine de minutes permet également d’accéder à l’acropolis (une citadelle nichée au point le plus haut de l’ancienne ville). L’examen des ruines, et notamment des vestiges de boutiques et de maisons, permet d’apprécier l’ampleur de ce que le règne grec a été en Sicile. J’ai été inspirée par le fait de pourvoir entrer et inspecter les immenses colonnes du temple de Hera et de marcher parmi les ruines.

En fin d’après-midi, nous nous sommes dirigés vers Marsala pour la visite de la maison Donnafugata qui possède plusieurs vignobles en Sicile. Notre guide, une italienne nommée Giulia, était charmante et excellente dans ses explications des arômes et saveurs des cinq vins que nous avons dégustés. Nous avons choisi de ramener une bouteille de Sul Volcano dont le vignoble se situe près de l’Etna (il a, justement, un goût très fumé), et imaginez-vous donc qu’il est disponible en SAQ.

“Wow, this is so smoky and so good” – Pat, drinking his first glass of sicilian wine (believe it or not).

En soirée, nous avons soupé au restaurant A’ Nassa qui se spécialise en fruits de mer. Nous avons mangé une des spécialités de la région trapanaise (et de la Sicile) : le coucous de poisson, ainsi qu’un « Levanzo » (i.e. un méga panier de poissons/fruits de mer assortis).  Le couscous était épicé (mais pas relevé) et accompagné d’une soupe de poisson qui goûtait le safran, le paprika, le persil et la tomate. Les poissons étaient frais, salés et croustillants car frits. On s’est régalé (encore).

Pour finir, j’ai goûté un VRAI BON cannolo siciliano (j’en ai essayé un à Scopello, mais il était somme toute assez décevant). L’équilibre de celui-ci était parfait : à peine sucré, débordant de garniture crémeuse à la ricotta dans une coquille croustillante (qui a été farcie sous mes yeux). Vous allez voir, une image vaut mille mots.

C’était notre dernière soirée à Trapani car nous quittons pour un pittoresque agriturismo à Agrigento demain.

CIAO!

-Isa & Pat

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s