Un village dans la brume et arrivée à Agrigento

Jour 7 : Erice & Agrigento

La journée a commencé par la visite du petit village d’Erice, dramatiquement perché au haut d’une montage qui surplombe Trapani. On y accède de différentes façons, mais nous avons choisi le funiculaire qui offre une vue spectaculaire de la côte. Erice est mon coup de cœur jusqu’à présent!

Tout juste arrivés dans la ville, un épais brouillard a progressivement englouti chaque centimètre de la plazza della Loggia, laissant derrière lui une atmosphère quelque peu mystérieuse. Nous sommes ensuite entrés dans la renommée pâtisserie Maria Grammatico et le contraste était frappant : une lumière dorée, un odeur de pâte au beurre et des dizaines de pâtisseries sucrées. Nous y avons déjeuné (pâtisserie farcie à la crème et cappuccino) et c’était un pur délice.

Erice est romantique et emprunter ses étroites ruelles (venula, en italien) permet d’observer ses jolies cours intérieures et fleuries, qui se cachent dans un village d’allure autrement austère. Si c’était à refaire, nous aurions soupé dans un des réputés restaurants afin d’y passer plus de temps.

De retour dans notre petit appartement, nous avons quitté Trapani pour poursuivre notre aventure sicilienne à Agrigento, qui fut jadis (au Ve siècle avant J.-C.) la troisième plus grande ville du monde grec (après Athènes et Syracuse). Nous habitons dans un agriturismo, une ferme convertie en bed & breakfast. Et c’est tout à fait charmant!

Nos hôtes ont préparé pour souper des plats typiquement siciliens, servis à l’extérieur dans le jardin, autour d’un arbre illuminé (même Pat trouvait ça romantique).

Le premier service ressemblait à une rose où les pétales étaient des pommes de terre croustillantes, servie sur une crema salée composée de fèves et d’olives. Ensuite, on nous a apporté un GIGANTESQUE plateau de charcuteries et de fromages locaux. Mon coup de cœur était le gorgonzola qu’on mangeait avec des grains de pomme grenade. Ensuite, des boulettes de viandes dans une sauce faite avec les tomates du jardin de nos hôtes (le coup de cœur de Pat – elles se détachaient toutes seules à la fourchette et fondaient dans la bouche. Aussi #parmesan.). Le prochain service (oui, un autre) était composé d’une aubergine et d’une pomme de terre farcies aux herbes, fromages et épices. Enfin, nos hôtes nous ont servi un morceau de lasagne au ragù.

Juste au moment où je m’apprêtais à sombrer dans un profond food coma (il était 23h et ça faisait trois heures que nous mangions, après tout), Pat a commandé un tiramisu et il n’en a fait qu’une bouchée.

Demain nous irons marcher dans une réserve naturelle et nous arrêterons sur des plages en chemin. Oh, et nous avons déjà confirmé notre réservation pour un autre souper dans notre agriturismo.

Ciao,

-Isa&Pat

2 thoughts on “Un village dans la brume et arrivée à Agrigento

  1. Jocelyne Lupien

    Isa, ta description de votre voyage et ses menus tellement extraordinaires, avec les superbes photos de Pat, sont un vrai régal à lire et voir! Merci du cadeau que vous nous faites en nous permettant d’avoir l’impression de voyager avec vous!

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s